Mémoires brodées, entre création et culture

Oct 05, 2013

Voici un projet sympa qui passe par l’artisanat et l’artistique avec une bonne touche d’upcycling porté par Tal, une designer basée à Paris. Elle est accompagnée par une dizaine de personnes pour donner naissance à Mémoires brodées. En récupérant des objets puis en associant des broderies de Palestine et d’Israël, l’équipe est sur le point d’achever la production d’œuvres uniques et inspirantes.

Tal-9286

Qu’en est-il ?
Il s’agit d’un projet Art qui parle de la mémoire collective et de la migration, de l’identité, du partage, de la diversité culturelle. Comme un projet interdisciplinaire, il utilise des outils de l’art, l’art décoratif et design comme langages de conception.

Between two lands

Comment ?
Cette aventure audacieuse s’est construite autour d’un nouveau modèle expérimental de production coopérative et circulaire, entre une artiste, designer et architecte (Tal Waldman–Talva Design), un groupe de fabuleux artisans parisiens et un photographe. Cela signifie qu’il est tout à travailler différemment, en partageant : la création, les souvenirs, les connaissances et l’expertise. Par cela nous rejoindre et pratiquons grandes idées de notre temps, tels que l’économie circulaire, la production collaborative et de la durabilité.

La production est basée sur la récupération des objets, Les broderies et les matériaux recyclés sont une allégorie, notre base et un choix moral, comme nous ajoutons nos traces et nous créons sur une mémoire existante. Suite à une histoire personnelle, le projet est engagé dans un processus fluide de recherche des broderies de Palestine et d’Israël représentant le lieu de naissance, suivie par une recherche des meubles en France qui représente la terre adoptive. Plus tard recyclés, retravaillés et créés ainsi de nouveaux objets par l’équipe à Paris.

chaise-upcyclee

Résultats ?

Les œuvres, bientôt complétés, seront présentés à travers une famille d’objets interprète des différents états d’une vie d’immigrant (les voyages, les souvenirs, les difficultés économiques, le maintien de l’intégrité tout en s’adaptant, dissemblances entre la patrie et la terre adoptive). Également une série de photos qui élargissent la dimension humaine du projet en aidant à comprendre le processus.

Exposition, Le projet sera exposé dans une exposition itinérante. Deux musées, « La Piscine », un musée d’Art et d’Industrie de Roubaix et le Musée du meuble de Hazebrouck se sont engagés à accueillir notre exposition. D’autres musées en France et à l’étranger ont exprimé leur intérêt pour une exposition entre 2014 et 2016.

N’hésitez pas à soutenir ce projet sur Kisskissbankbank, 68% ont déjà été réunis, Tal compte sur vous !