Rendre la durabilité accessible à tous

Jan 27, 2016

« Si vous êtes un chef d’entreprise, si vous n’êtes pas encore en train de faire grandir la durabilité au cœur du modèle de votre entreprise, je vous encourage à le faire ». C’est par cette phrase que Steve Howard, directeur du Développement Durable du groupe IKEA, conclut sa conférence TED en juin 2013 :

En prenant pour appui la stratégie de durabilité « people and planet positive » de la compagnie suédoise, il nous prouve que le monde durable de demain, le votre, le notre, est un monde dans lequel la durabilité est abordable par tous: entreprises, collectivité ou citoyen.

« La durabilité est désormais indispensable dans nos modes de penser »

Il y a quelques années encore la durabilité était considérée comme un bonus pour la plupart, elle est aujourd’hui devenue un devoir. Cette transformation s’explique, entre autres, par la prise de conscience d’une nécessité d’action face à l’augmentation de la population, à l’expansion de la classe moyenne et au phénomène d’urbanisation. Alors qu’à cette même période, nous sommes en train de construire un nouveau modèle pour notre façon de vivre.
Mais comment rassurer les clients et les entreprises soucieux de leur avenir alors qu’il y a encore quelques années la durabilité était pour eux synonyme de compromis? Et pour cause; le directeur nous rappelle que pour réduire notre consommation d’énergie la solution était les ampoules basse consommation plus lentes à chauffer que les ampoules à incandescence et pour réduire les déchets papiers, les entreprises ont apporté un papier hygiénique recyclé peu confortable… En résumé, des solutions peu convaincantes. Néanmoins, de plus en plus d’entreprises comme IKEA ont compris que l’on pouvait désormais concilier à la fois produit désirable et accessible, expérience de qualité et design durable..

« Investir dans la nouveauté et agir sur sa chaîne de valeur. »

Steve Howard prend pour exemple la LED. Cette lampe permet de consommer 85% d’électricité en moins que son homologue à incandescence. Sa valeur ajoutée d’un point de vue environnemental n’est donc sur ce point pas négligeable. Mais plus que cet avantage, la LED est aussi plus résistante et plus efficace dans sa fonction première: éclairer. Elle offre une meilleure expérience d’utilisation. Avec une durée de vie supérieure à 20 ans, elle procure un éclairage de meilleure qualité que les lampes halogènes ou fluorescentes. C’est pour ces raisons que IKEA a banni ces deux dernières de tout son assortiment éclairage et de ses équipements. En investissant dans la nouveauté et en agissant sur sa chaîne de valeur, le groupe suédois diminue ses coûts et permet – à ses clients et à ses équipes – d’avoir un meilleur éclairage et un impact sur l’environnement amoindri.

L’approche produit est un premier pas vers la durabilité. La gestion des matières premières en est une autre.
L’orateur nous rassure: il précise que « nous sommes toujours dépendants de la nature, des matières premières« . Il ne s’agit donc pas d’arrêter la production ou l’approvisionnement, mais bien d’en améliorer la qualité et l’exploitation afin de produire d’une manière plus responsable.
L’exemple du coton; un textile de base, « exceptionnel à l’usage mais très impactant à la production« . « En travaillant directement au niveau de l’exploitation agricole vous pouvez diminuer de moitié la consommation d’eau et diviser par deux l’utilisation de produits chimiques »; entrainant ainsi la réduction des coûts d’entrées induits par l’importation de ces mêmes produits chimiques (environ 60% des coûts de fonctionnement) et l’augmentation de la production. Ces deux facteurs sont directement corrélés aux revenus des agriculteurs, qui sont alors améliorés. C’est l’idée de la Better Cotton Initiative qui agit localement et d’un point de vue organisationnel pour garantir un coton produit dans les meilleurs conditions.

Une production plus durable c’est aussi l’utilisation des énergies renouvelables. Plus qu’un coût, il faut voir cet investissement comme une opportunité sur le long terme: un panneau solaire est rentable sur 7 ou 8 ans, mais l’énergie qu’il produit est gratuite et inépuisable. En s’équipant en panneaux solaires IKEA tend vers l’auto-suffisance énergétiques, ce qui est un bon point pour le directeur du développement durable et le directeur financier.

« 100% est plus facile à atteindre que 90% ou 50%. »

Investir dans la nouveauté, repenser ses produits, penser auto-suffisance énergétique sont autant d’actions stratégiques à objectif 100% qui permettent d’avoir cet impact positif sur le monde auquel nous aspirons. Mais, le noyau dur de cette intervention c’est avant tout la mise en avant de la collaboration; œuvrer aussi bien au niveau des ressources que des partenaires pour garantir une activité responsable. Dans cette dynamique, et toujours pour atteindre un « objectif 100% » certifié, IKEA s’est associé avec des centaines d’organisations pour garantir l’exploitation légale et responsable de plus de 35 millions d’hectare de forêt.
Avoir une supply chain vertueuse et efficace c’est aussi s’assurer qu’elle est correctement contrôlée et qu’elle respecte le droit des enfants et apporte une meilleure qualité de vie.

Fixer une direction claire, dialoguer avec les bons partenaires et mesurer ce qui nous tient à cœur pour mieux le gérer, c’est la clefs d’une durabilité accessible, facile et intéressante. Maintenant, Steve Howard nous prouve qu’il est nécessaire et possible de rendre la durabilité accessible pour tous.