Un tri pas toujours sélectif

Avr 19, 2013

Hier soir, Envoyé Spécial diffusait le reportage de Laurent Hakim et Vivien Roussel « Un tri pas toujours sélectif ». Le reportage fait un état de la situation en France. Des bonnes initiatives municipales ou individuelles mais aussi du retard global du pays sur le sujet. Que ce soit sur le tri, la limitation de la production des déchets ou encore la valorisation des déchets, la France a de larges marges de progression. D’autant plus que le Grenelle de l’environnement et les gros acteurs du secteur restent souvent concentrés sur le traitement industriel en privilégiant la valorisation énergétique ou l’enfouissement. Néanmoins, ces méthodes sont les 2 derniers niveaux hiérarchisés dans la directive cadre de l’Union Européenne sur les déchets de 2008.

Schéma de la hierarchisation des déchets

L’exemple du village de Manspach est particulièrement inspirant. En responsabilisant les habitants d’un point de vue financier et en valorisant les déchets, le village a diminué sa quantité de déchets (niveau 1) et trouver de nouvelles opportunités économiques (niveau 3). Cela fonctionne puisque 75% des déchets sont triés, un record en France. Voyez plutôt le reportage sur Pluzz, à partir de 32’20 » ou directement sur cette page.

Le toit de l'église avec des tuiles productrice d'énergie