Transformer des toilettes publiques en sources de fertilisants

Déc 09, 2013

Derrière notre ton un peu solennel parfois, l’upcycling, c’est avant tout une démarche fun pour transformer la contrainte en opportunités. En effet, l’aspect désirabilité est quelque chose d’essentiel et c’est ce que vient de démontrer le gestionnaire de l’eau d’Amsterdam avec un dispositif particulièrement original et impliquant. En effet, les habitants sont invités à venir uriner dans des toilettes publiques, leur contribution permet alors d’extraire du phosphore qui sera alors utilisé comme fertilisant pour les jardins de la ville et les fermes aux alentours.

amsterdam-urinals-fertilizer

Jusqu’à maintenant, le phosphore posait de gros problèmes pour les infrastructures puisqu’il formait des cristaux qui bloquaient les tuyaux de la ville. Bien sûr, la ville aurait pu initié un autre processus pour détruire directement ces surplus. Néanmoins, en prenant un angle de vue un peu plus écosystémique, la ville s’est rendu compte que la plupart des sources conventionnelles de cet élément chimique étaient épuisées et que le phosphore en plus ne peut pas être fabriqué.

Regardez plutôt le résultat :

L’expérience va permettre aux agriculteurs locaux de s’approvisionner en fertilisants de façon beaucoup plus simple. L’expérience a des chances d’être prolongée puisque les officiels estiment que l’urine de la ville pourra fertiliser une surface équivalente à 10 000 terrains de football.

Alors, à quand ce type de dispositifs lors des festivals d’été en France ? 😉 Ça serait un bon début…

Via FastCoExist.