Le sac qui favorise le réemploi entre voisins

Aux Pays-Bas depuis quelques années, une initiative intéressante a été appliquée. En plus des sacs habituels pour les déchets, les habitants d’un même quartier ont la possibilité d’utiliser un autre sac : le Goedzak.

Goedzak-sac-reemploi-pays-bas

Ce sac a la particularité d’être transparent mais surtout d’être ouvrable / refermable facilement, si bien qu’il permet aux passants de se servir en fonction de leurs envies. La consigne est claire, tous les objets auxquels leurs propriétaires souhaitent donner une nouvelle vie peuvent être déposés dans le sac. Cela permet un début de collaboration entre habitants d’un même quartier et surtout incite les individus à adopter un comportement plus responsable vis-à-vis de leurs objets.
En fin de cycle, on pourrait même aller plus loin et considérer que ce sac permettrait une récupération plus facile pour les ressourceries et permettrait donc de réduire le total des déchets générés par une collectivité.

sac-transparent-tasse

Ce dispositif a été conçu par l’agence de design néerlandaise Waarmakers. Si vous souhaitez mettre en place ce genre de dispositifs ou faciliter l’upcycling dans votre entreprise ou avec votre mairie, n’hésitez pas à nous contacter.

Comments 62

[…] Aux Pays-Bas depuis quelques années, une initiative intéressante a été appliquée. En plus des sacs habituels pour les déchets, les habitants d'un même quartier ont la possibilité d'utiliser un autr…  […]

SoLo
31 octobre 2013

Très belle initiative !

[…] Aux Pays-Bas depuis quelques années, une initiative intéressante a été appliquée. En plus des sacs habituels pour les déchets, les habitants d’un même quartier ont la possibilité d’utiliser un autre sac : le Goedzak. Ce sac a la particularité d’être transparent mais surtout d’être ouvrable / refermable facilement, si bien qu’il permet aux passants de se servir en fonction de leurs envies. La consigne est claire, tous les objets auxquels leurs propriétaires souhaitent donner une nouvelle vie peuvent être déposés dans le sac. Cela permet un début de collaboration entre habitants d’un même quartier et surtout incite les individus à adopter un comportement plus responsable vis-à-vis de leurs objets. En fin de cycle, on pourrait même aller plus loin et considérer que ce sac permettrait une récupération plus facile pour les ressourceries et permettrait donc de réduire le total des déchets générés par une collectivité.  […]

Arlette Adam
1 novembre 2013

c’est tentant aussi pour les férus de brocantes, ils peuvent tout revendre

4 novembre 2013

Oui enfin ils ont une certaine exigence donc je pense pas que la plupart des objets déposés dans ce type de sacs les intéressent.

Albert K
4 novembre 2013

Et quand bien même…

MVB
5 novembre 2013

C’est bien le but il me semble, un des intérêt du sac de recyclage serait d’éviter que les poubelles normales soient fouillés à la recherche de trésors méconnus.

Ici au lieu de chasser la découverte fortuite parmi nos immondices quotidiennes le chercheur de trésor urbain n’aura qu’a ouvrir un de ces sac là et faire son choix, c’est moins glauque et plus ludique. Peu importe qui se sert dans les sac, ce qui compte c’est que des objets qui sont jugés inutiles pour certains aient une autre vie ailleurs !

Il y a un avantage économique pour ceux récupèrent l’objet et qui ne pourraient éventuellement pas se l’acheter neuf mais il y a surtout un avantage écologique pour la planète ; Tout objet réutilisé ne devra pas être refait, or chaque objet que l’on fait comporte un cout écologique (à sa production, lors de son transport et lors de sa destruction)

ralph
2 novembre 2013

Excellente idée qu’on voudrait dupliquer ici à Tahiti également. Faudra qu’on prévienne les éboueurs avant !

3 novembre 2013

N’hésitez pas à nous tenir au courant si vous mettez en place l’initiative.

Gisèle
2 novembre 2013

lorsque nous avons des objets usagés, nous les laissons sur le mur devant la maison, des gens s’arrêtent, regardent et parfois emportent. Ce qui permet de recycler certaines choses

Pierre Terrien
4 novembre 2013

Nous aussi, mais ce sac permet de disposer d’articles plus petits et vulnérables.

Ka
3 novembre 2013

Ici en France les gens se mobiliseront pour être les premiers a tout prendre pour tout revendre moi je dit que ça va menez ça en trafic et les gens qui devraient en profitez n en verront pas la couleur il faut alliez ceci avec un site à mon sens mais

alban
3 novembre 2013

Entièrement d’accord avec vous. Les Français ne pensent pas collectif.bravo pour cette initiative.

mag021141
4 novembre 2013

tout à fait d’accord avec toi

fabienne
4 novembre 2013

C’est pas gentil de mettre tout le monde dans le même sac. Parler de faire du bien et faire de la discriminationc’est faire du bien pensant avec du mal pensé.

Albert K
4 novembre 2013

Dans le même sa poubelle ou dans celui de recyclage ?

4 novembre 2013

Il faut peut-être arrêter de se diaboliser les uns, les autres, oui il peut y avoir des excès parfois mais pas partout, ni à chaque fois. C’est une question de dialogue, rien n’empêche de tenter le coup.

ccorsilli
4 novembre 2013

Même si quelqu’un prends et revends – j’appel ça du travail. Si tu prends ton temps, ton essence ou ton vélo, que tu transporte les choses à un endroit où tu les revends et que tu fais des poussières d’argent pour survivre, même si tu en fais une fortune, c’est mérité. Si nous voulons faire de l’argent, c’est à nous de les vendre nos choses, si non, tant mieux si quelqu’un peut manger grâce à nos poubelles. ce métier n’es pas moins honorable que la personne qui fait des commandes aux fournisseurs pour remplir son magasin. C’était de la poubelle, tant mieux si quelqu’un peut en faire de l’argent!

Paul
8 novembre 2013

Est-ce un problème ? Si j’ai des objets à donner, ça me convient tout à fait que celui qui les récupère s’occupe de les valoriser en les vendant. Ceux qui auront payé pour ces objets s’en serviront peut-être plus longtemps que ceux qui les auraient ramassés machinalement pour finir rapidement à la poubelle en rentrant chez eux.

Un avantage de cette méthode est que la collecte -qui est le premier poste du budget des déchets- n’est plus payée par la collectivité

Mamie en cavale
15 novembre 2013

Au Québec, on laisse l’objet à donner au bord de la rue. Les voisins,
passants peuvent les prendre. Et ce n,est pas parce qu’il est possible
que quelqu’un s’en empare pour faire un commerce d’usager qu’on
arrêtera. En faire le commerce signifie que les objets seront revendus
moins chers que des neufs et qu’une personne fait sa vie avec ça. Pas si
mal quand même. Moi je vois surtout des gens qui ramassent pour
eux-même. Je le fais aussi.

Pierre Terrien
4 novembre 2013

GÉNIAL!

MaxTheSheik
4 novembre 2013

Super idée! À combien se détaillent les sacs? Est-ce qu’il y a plusieurs formats? Où se les procure-t-on?
Merci!
MF

MVB
5 novembre 2013

En effet, il serait intéressant de savoir qui vends ces sac et à quels prix ils sont vendus.

L’idée devient intéressante si les sac sont fournis par les collectivités ou s’ils sont tres peu couteux à acheter. Sinon après un effet mode l’idée risque bien de disparaitre comme elle est venue.

Mario Lévesque
4 novembre 2013

I absolutely love that idea.. wow!

Albert K
4 novembre 2013

Sac de bon, par opposition a sac de déchets (vuilzak).

4 novembre 2013

Sac de bon, ouf, je comprends. Comment pourrions-nous traduire cela de façon engageante en français tu crois?

Albert K
4 novembre 2013

Ça dépend de la manière dont vous appelez les sacs de déchets. Au Québec, ce sont des « sacs de vidanges »; il est clair que le jeu de mots ne pourrait pas être universel.
Sac d’or dur ?

Loempia
4 novembre 2013

en Belgique, on parle sacs poubelle…voyons, ce que je pourrais proposer….sac à puces ? sac à prendre ? sac à main tendue ? sac à récup’ ? sac désencombrez-moi ? ? sac fourre-tout ?

4 novembre 2013

Sac à puces? Intéressant. Les marchés aux puces sont fort ici. Sac à prendre? Action! C’est bien. Ici, on a des «ventes de garages» où l’on mets tout devant notre propriété pour quelques jours et on vends nos trucs pour quelques sous. Mais le jeux de mots est difficile.

Et pourquoi pas: «Usagé, mais toujours bon.» Allez vraiment vers le message qui est de prendre quelque chose de seconde main. Je sais pas. Réflexion à avoir. Merci de participer.

loempia
4 novembre 2013

sac à trésors ?
Ce que j’aime surtout dans le concept c’est la protection contre la pluie. j’ai déjà mis des objets sur mon trottoir mais j’ai dû les rentrer car c’était du tissu et avec la pluie ça allait devenir un détritus….
J’espère qu’un jour je pourrai en mettre devant ma porte….
Virginie

4 novembre 2013

Sac à poubelle. Sac à vidanges. On ne dit jamais déchets, uniquement si on parle de politique municipal.

loukoumza
6 novembre 2013

j’aime bien sac à trésor… sac à chance? sac à 2e chance? ou sac trouve-tout, sac-à-brac…ou carrément une inscription « Servez-vous », « adoptez-nous »
chouette idée en tout cas… entre voisins ou pour faciliter le travail des associations, ressourceries, ou même des brocanteurs… tant qu’on réutilise…

Félix
6 novembre 2013

Sac d’or dur, j’adore.

MVB
5 novembre 2013

Goed = Bien, Zak = Sac

MVB
5 novembre 2013

Très bonne initiative, cela évite de devoir courir à la recyclerie pour valoriser ces qqs objets dont on voudrait se débarrasser et qui pourtant pourraient encore servir.

Souvent vu les horaires restreints des recycleries et nos emplois du temps surbookés ils finissent dans notre poubelle normale…

La valorisation de nos déchets, ça demande du temps, de l’espace et de l’organisation…Tout ce qui nous aide dans cette voie là est à prendre !

Jérôme Massé-Morneau
5 novembre 2013

oui… ça me dit de quoi… ça ressemble à… une fripperie ou un centre d’entre-aide! on a juste à se lever le cul pis y aller, pas besoin de faire le lâche pis laisser les autres fouiller dans nos poubelles

5 novembre 2013

Cela ne va pas à l’encontre des organismes bénéfices qui ramassent ses objets et les vendes aux plus pauvres permettant de ramasser des fonds? Cela n’est-il pas un exemple d’une certaine paresse collective? Je pose la question bien naïvement car au Québec, nous avons pleins d’organismes qui ramassent ses objets et qui s’en sert de belle façon et je trouve dommage que l’on continue tout de même à jeter ses objets. Est-ce que cette initiative pourrait amener les gens à comprendre la réutilisation? Peut-être.

LouLou
6 novembre 2013

C’est typiquement hollandais. Ce genre de choses doit provoquer de belles bagarres chez eux …

Chouka
10 novembre 2013

Ca existe depuis des lustres à Berlin, ce matin encore je consultais les livres sur un rebord de fenetre dans la rue que les gens laissent là. Il y a les containers oranges, pas des sacs, et qui vont a travers le temps. Et il y a le site des containers qui est comme un site que les encombrants mettent à jour avec les objects qui sont toujours fonctionnels. Mon frere vient d’emmenager, il n’a rien acheté il a chaises, tapis,… si jamais ca devait se developper les premiers a raler et faire pression seraient les marchands 😀

[…] Ce sac a la particularité d’être transparent mais surtout d’être ouvrable / refermable facilement, si bien qu’il permet aux passants de se servir en fonction de leurs envies. La consigne est claire, tous les objets auxquels leurs propriétaires souhaitent donner une nouvelle vie peuvent être déposés dans le sac. Cela permet un début de collaboration entre habitants d’un même quartier et surtout incite les individus à adopter un comportement plus responsable vis-à-vis de leurs objets.En fin de cycle, on pourrait même aller plus loin et considérer que ce sac permettrait une récupération plus facile pour les ressourceries et permettrait donc de réduire le total des déchets générés par une collectivité.  […]

clementine33
8 novembre 2013

et bien moi je mets dans un carton,sur le container poubelle avec une etiquette »servez-vous » et tout disparait…

parker
22 février 2014

Nous aussi mais je me suis fait verbaliser parce que j’avais fait un « dépôt sauvage  »
On est en Belgique ici, monsieur ! … m’a t-il précisé ( ? ! )
Pourtant avant mes objets ne restaient pas 20 minutes sur le bord de la fenêtre…
Voilà on en est …

nathabali
8 novembre 2013

J’adore l’idée, mais ici, en Indonésie, y’a pas encore de GOEDZAK. Tous les soirs ou tous les matins, on trouve qqn en train de fouiller les poubelles de tout le monde et pour eux, c’est ESSENTIEL ! Pourtant, j’avais déjà déposé un billet a coté de la poubelle pour aider les plus démunis, mais il faut croire que leurs yeux ne sont pas habitué a voir cela, parce qu’il est reste la, sans preneur … par contre, les fleurs fanées, elles ont fait des heureux. Faut dire qu’ils en font de l’huile essentielle 🙂

daddycork
8 novembre 2013

Très bonne initiative, cependant dans certaines villes (comme Barcelone) les gens n’ont pas attendu ces sacs : on dépose devant chez soi le jour des encombrants (une fois par semaine) et les passants peuvent se servir. Là, on rajoute un sac en plastique supplémentaire à jeter, on ne peut pas dire que cela va dans un sens écologique.

Laurence Briois
9 novembre 2013

Je trouve cette idée excellente

Claude DEGRESE www.restart.fr
9 novembre 2013

Nous pouvons installer une boîte en carton en bas de notre immeuble et proposer d’y déposer ou d’y retirer ce qui doit circuler. Juste imprimez une fiche fléchée SERVEZ-VOUS, cela marche au début avec les magazines et les livres, puis cela s’enrichit tout seul, les voisins s’habituent et en parlent.

[…] Aux Pays-Bas depuis quelques années, une initiative intéressante a été appliquée. En plus des sacs habituels pour les déchets, les habitants d’un même quartier ont la possibilité d’utiliser un autre sac : le Goedzak.  […]

Cristal
10 novembre 2013

Il existe plusieurs sites internet qui redonne une deuxième vie à toutes ces affaires. Site gratuit de surcroit
http://www.recupe.net ou un autre http://www.donnons.org. Il en existe certainement d’autres.

Mais je trouve intéressant que visuellement, pour ceux qui ne connaissent pas, ou si l’on manque de temps pour laisser les autres voir les annonces et interesser quelqu’un, ces « sacs à 2ème vie »

Cela fait un moment que j’espère trouver un moment pour proposer un de laisser un « carton » dans l’entrée de l’immeuble avec les dons dedans, et la possibilité à chacun de se fournir et de le remplir….ça se fera très certainement!

Jean-Paul Bourgeau
21 novembre 2013

des bébés parait il,sont mis à l’abri des regards,au moins là,on les repèrerait plus vite(c’est pas trés fufut,j’en conviens)mais cette trouvaille peut en dépanner quelques uns ou unes.

[…] Le sac qui favorise le réemploi entre voisins. oct 29, 2013. 59 Comments. Aux Pays-Bas depuis quelques années, une initiative intéressante a été appliquée. En plus des sacs habituels pour les déchets, les habitants d'un même quartier ont la …  […]

Lea Pas La
18 juillet 2014

Belle idée ! Pour ceux qui ne savent pas donner et les autre qui ne savent pas jeter …beau compromis!;-)

Add CommentYour email address will not be published