Rencontres

Rencontres

#6 – Les Pionniers de l’économie circulaire – Les Happycuriennes 0

Après plusieurs mois d’attente, voici un nouvel épisode des pionniers de l’économie circulaire, réalisé en partenariat avec Rebecca Narewski, consultante en Marketing et membre du Circulab network.

Après les consommables d’impression et les produits en cuir de saumon, c’est au tour de la cosmétique biologique et durable d’être mise en lumière. Carole Marchais, cosmétologue et fondatrice de Les Happycuriennes, nous présente sa gamme de soins 3en1 éco-socio-conçue.

C’est dans son espace de travail dans le 11ème arrondissement de Paris que nous sommes allés à la rencontre de Carole, jeune entrepreneuse de la région Aquitaine, qui a développé il y a 1 an une marque de produits de beauté anti-stress 360°, destinée aux femmes soucieuses de leur santé mais également de leur environnement.

Ce sont près de 700 femmes qui ont participé à la conception de cette gamme dès l’amont du projet; amies, collaboratrices ou futures consommatrices, ont partagé leurs besoins, conseils et expertises à chaque phase de la création, du choix des packagings au test des produits.
« Les Happycuriennes » deviennent plus que des consommatrices mais bien des partenaires clés, impliquées dès le début du projet.
C’est toute une communauté qui fait vivre la marque, comme le prouvent ces témoignages sur le site Les Happycuriennes.

« L’économie circulaire c’est considérer l’ensemble du cycle de vie du produit »

En plus de nous proposer une gamme de soins co-conçus, Carole a travaillé sur l’innocuité des produits et l’extraction des plantes en condition douce ce qui permet aux producteurs locaux d’utiliser moins d’énergie et de préserver la qualité des huiles et des actifs qui proviennent de tous les végétaux. De cette manière, elle intègre dès la phase conception les principes de l’économie circulaire en garantissant une optimisation des ressources, pour des produits de qualité.
Pour la phase usage, c’est la haute concentration des produits en actifs  et leur usage 3en1 qui permet de réduire l’impact environnemental tout en garantissant une efficacité optimale.

Enfin, c’est grâce à un partenariat avec TerraCycle que Carole souhaite garantir la valorisation en fin de vie de ses emballages. Cette solution n’a pourtant pas été la plus simple à mettre en place. Effectivement, bien qu’elle en ait anticipé la fin de vie grâce à l’utilisation du polypropylène, 100% recyclable, elle s’est confrontée aux contraintes de la filière recyclage « classique » qui ne trie que les contenants ayant une taille supérieure à un format A5. C’est donc pour garantir le recyclage de ses emballages de 30ml, que la fondatrice met en place des bornes de collecte chez les distributeurs Les Happycuriennes ou dans des tiers lieux. Elle cherche d’ailleurs des lieux pour accueillir ses points de collecte. Une fois les emballages collectés, elle les remet à TerraCycle pour traitement dans leurs de filières de traitement spécifiques, en Lozère.

Les Happycuriennes c’est un rituel de beauté minimaliste, à la fois bon pour la peau et bon pour l’environnement.

Les Happycuriennes est une entreprise dont nous parlerons lors de la formation « Activer l’économie circulaire dans la cosmétique-beauté« , avec Rebecca Narewski.

Découvrez d’autres pionniers de l’économie circulaire sur le blog, ou en souscrivant à la newsletter.

Rencontres

#5 – Les Pionniers de l’économie circulaire – Armor 0

Pour cette cinquième rencontre, nous avons accueilli Pierre-Antoine Pluvinage, Directeur Développement Nouveaux produits chez Armor Office Printing, dans le maker space ICI Montreuil.

Cette entreprise spécialiste des consommables d’impression, a récemment créé OWA, une marque 100% responsable qui propose des cartouches dites remanufacturées. C’est une nouvelle solution innovante pour les entreprises soucieuses autant de leur impact environnemental, que de leur performance économique.

La logique est simple ; les cartouches sont collectées sous forme de lots chez les entreprises clientes, avant d’être réutilisées ou revalorisées. En plus de cette proposition de valeur, Armor apporte un « bilan matière » lié au traitement de chaque lot, à tout client désireux de connaître en détails la réduction de son impact carbone.
Grâce à un réseau de partenaires approprié et à une parfaite maîtrise industrielle, ce dispositif fonctionne comme une boucle vertueuse.

L’entreprise Armor sera présente lors de l’événement « Comment activer l’économie circulaire à Nantes ? », le 17 mars 2016. Événement à suivre sur le blog.

Découvrez d’autres pionniers de l’économie circulaire sur le blog, ou en souscrivant à la newsletter.

Rencontres

#4 – Les Pionniers de l’économie circulaire – Femer 0

Aujourd’hui nous vous présentons un nouvel épisode des Pionniers de l’économie circulaire.
Nous avons rencontré Marielle Philip, fondatrice de l’entreprise Femer, qui revalorise les peaux de poissons, en cuir.
Dans un atelier 100% éco-responsable, l’entreprise récupère les résidus des mareyeurs, poissonniers et pisciculteurs pour travailler les peaux avec un tanin extrait de l’écorce de mimosas. L’utilisation de cette plante invasive régule ainsi l’écosystème forestier proche de la Dune du Pyla.

Femer fait renaître un matériau ancestral utilisé et convoité dans de nombreux secteurs d’activité. Cette nouvelle gamme de cuirs éco-responsables propose, par exemple, des chaussures en cuir de peau de truite.

En valorisant une partie des déchets issus de la filière alimentaire maritime, Femer active l’économie circulaire en Aquitaine.

Découvrez d’autres pionniers de l’économie circulaire sur le blog, ou en souscrivant à la newsletter.

Rencontres

#3 – Les Pionniers de l’économie circulaire – Laboratoires Pierre Fabre 0

Aujourd’hui, nouvel épisode des Pionniers de l’économie circulaire avec l’interview de Séverine Roullet-Furnemont des Laboratoires Pierre Fabre. Ce laboratoire pharmaceutique français a toujours privilégié les actifs naturels et entretenu un lien fort avec son territoire, c’est un nouvel exemple de réussite économique et de prise en compte des impacts sur les écosystèmes que vous allez peut-être découvrir. Les exemples initiés par l’entreprise, que ce soit en France ou à l’étranger, sont très intéressants et l’incitent à aller toujours plus loin dans la dynamique de l’économie circulaire.

À noter que lors de la conférence Et si l’entreprise fonctionnait comme la nature ? Séverine Roullet-Furnemont témoignera avec d’autres entreprises comme Nouvelle Attitude, filiale du groupe la Poste, et Inex. Il reste quelques places donc n’hésitez pas à nous rejoindre.

Conférence d.school

Découvrez d’autres pionniers de l’économie circulaire sur le blog, ou en souscrivant à la newsletter.

Rencontres

#1 – Les pionniers de l’économie circulaire – Interface 0

Pour rendre plus concret la mise en place de l’économie circulaire, nous vous présentons aujourd’hui une nouvelle série d’interviews vidéos : les Pionniers de l’économie circulaire. L’idée est de vous faire découvrir les meilleurs exemples circulaires déjà mis en place pour vous inspirer au quotidien.

Pour cette première édition, Wiithaa a rencontré Laure Rondeau Desroches, External Sustainability Manager d’Interface France. Depuis 1994, cette entreprise américaine est un véritable exemple d’adoption de l’économie circulaire avec des résultats économiques, plus d’un milliard de dollars de chiffre d’affaires en 2014, et environnementaux exceptionnels.

Retrouvez cet exemple et bien d’autres dans notre livre Activer l’économie circulaire, disponible encore quelques jours sur KissKissBankBank.

De nombreuses personnes parlent de l’upcycling et d’économie circulaire, Wiithaa s’entretient avec eux.