Histoires du nid

Un tigre en vitrine
Histoires du nid

Animal Instinct, de l’atelier au showroom 0

Depuis le 10 septembre dernier et jusqu’à ce week-end, vous avez la possibilité de découvrir trois créations de Sten Ridarch et Arnaud Maurer en collaboration avec Wiithaa. Ces animaux ont été réalisés dans un temps record, en effet, Sten, Arnaud et leur équipe ont eu besoin de seulement 4 semaines. Le tigre, le serpent et le requin ont tous été conçus à partir de medium découpés sous forme de triangles. Une fois assemblées, les structures ont été peintes puis vernies.
Pour raconter toute cette histoire, nous avons fait appel à l’excellent Mouarf que nous avions découvert lorsque nous avions fait un article sur Sambre. Retrouvez toutes les étapes de la construction dans cette vidéo de 5 minutes.

Animal Instinct – Peugeot Avenue from Wiithaa, the upcycling network on Vimeo.

Ces animaux seront enlevés la semaine prochaine puis stockés pour être revalorisés pendant le premier semestre 2014 lors d’un évènement spécial. Plus de détails à venir bientôt.

Biological Nutrients Cycle
Histoires du nid

Distinguons l’upcycling de l’art 7

De plus en plus, on entend parler d’upcycling comme d’une nouvelle mode, on l’illustre d’ailleurs beaucoup par des projets artistiques. Pourtant, certains artistes ont depuis longtemps utilisé des déchets pour réaliser leurs œuvres, le terme upcycling n’était pas été utilisé pour autant, de même, pour les loisirs créatifs et toutes les activités qui entourent la récup’. Le terme date des années 90 et a été évoqué pour la première fois dans un article où Reiner Pilz était cité. Il expliquait la différence entre le downcycling, process de recyclage qui enlève de la valeur ou de la qualité à la matière à l’objet, et l’upcycling, qui lui en ajoute.

Exemples en images d'upcycling

Rapidement, il est question de processus et pas de simples bidouillages créatifs. En effet, l’upcycling s’applique à des gisements dans leur ensemble, il n’est pas question de faire simplement quelques lignes de produits en séries limitées, mais bien de trouver des processus fiables pour valoriser les déchets ou éviter leur production. La notion de quantité est donc un premier élément différenciant entre l’art et l’upcycling : le premier sera plus dans la démonstration, quand le second sera plus dans l’application au sens large. Comme la Nature, qui a mis en place des cycles vertueux avec des nutriments biologiques, l’upcycling permet la mise en place de cycles tout aussi vertueux avec nos nutriments techniques.

Extrait de the upcycle

Pour pouvoir s’appliquer à tout un gisement, l’upcycling doit permettre de trouver une nouvelle utilité aux objets ou matières. D’un autre côté, l’art se concentre uniquement sur une partie souvent minime du gisement à disposition pour réaliser des œuvres statiques, ces dernières vont en plus arrêter le cycle et ne répondront pas au problème sociétal. L’upcycling lui doit trouver, imaginer et tester des débouchés commerciaux pour recréer des cycles vertueux. Cette notion de cycles augmentés se retrouve dès 2002 avec William McDonough et Michael Braungart, les auteurs de Cradle to Cradle. Les deux « gouroux » parlent même désormais de the upcycle.

La couverture du livre The upcycle

Le sous-titre de the upcycle est particulièrement révélateur de l’état d’esprit :

Beyond susbtainability, designing for abundance.

Ils en appellent au design pour permettre de résoudre le problème du gâchis dans nos sociétés. Que ce soit pour l’énergie, les matières, les objets ou n’importe quel autre ressource, le design permet de créer de la valeur et donc de créer ces cycles vertueux dès la conception ou à n’importe quel autre étape du cycle de vie. Le design c’est l’intersection la viabilité (l’aspect économique), la faisabilité (l’aspect technologique) et la désirabilité (l’aspect humain), auxquelles nous nous rajoutons chez Wiithaa la circularité (l’aspect environnemental). C’est probablement le côté désirable, et notamment l’esthétique, qui permet de faire une distinction nette entre la plupart des premiers produits recyclés, souvent peu appréciés, et les produits dits « upcyclés ». Dans le même temps, c’est aussi probablement cette désirabilité et cette recherche de l’esthétisme qui sème la confusion entre art et upcycling.

Le design thinking en un schéma

La récup’ et les arts créatifs ont toujours été pratiqués à petite ou grande échelle, la crise a même catalysé le retour aux activités manuelles et la remise en question de notre modèle de consommation. Ce retour en force de ces activités est une bonne chose. Néanmoins, admettons que l’upcycling est une nouvelle forme de design qui n’en est qu’à ses débuts…

Histoires du nid

Wiithaa récompensé par un WYSA 1

Il y a quelques semaines nous avons appris avec grand plaisir que nous venions d’être récompensé par les Nations Unies à travers son réseau World Summit Youth Award. Depuis 2005, l’organisation internationale récompense et met en avant les projets des entrepreneurs sociaux qui vont dans le sens des objectifs de développement du millénaire.

Nous avons été récompensé dans la catégorie Go Green!, voilà pourquoi Nicolas est parti aujourd’hui à Colombo au Sri Lanka pour participer à cette réunion mondiale. Seront réunis des experts, des entrepreneurs et organisations du monde entier. Cet évènement sera l’occasion de présenter notre projet et nos idées pour l’upcycling et bien évidemment d’échanger avec d’autres entrepreneurs.

Le schéma avec les 8 objectif du millénaire en français Les gagnants du WSYA 2013 dans la catégorie Go Green!

Nous ne sommes pas le seul projet français puisque les copains de Jerry Do It Together seront également sur place.

Aperçu d'une vitrine upcycling
Histoires du nid

Wiithaa en vitrine chez Bureaux à Partager 1

La semaine dernière, du 23 au 27 septembre, Wiithaa mettait en avant le travail d’une dizaine de designers chez Bureaux à Partager. Une vitrine bien remplie avec une dizaine de projets exposés permettait de faire découvrir l’upcycling. Quelques uns étaient déjà présents lors des D’Days à la galerie S.Bensimon comme Pierric Verger, Julien Robert, la Polyfloss Factory, Joseph Meidan, Colas Baillieul ou Émilie Zanon et Aurore Thibou. D’autres sont venus se greffer dans une scénographie mise en place par Jeanne Massart comme Marek Olschott, Isabella Chiariotti et Morgane Bel.

Passants devant une vitrine upcycling

Une vitrine upcycling avec des sacs, étagères et lampe

Vitrine upcycling avec des lampes et des assises

Comme prévu, les passants étaient invités à participer à des ateliers upcycling. Sous le soleil, les enfants et les plus grands ont donné une nouvelle vie à une partie des objets récupérés chez Peugeot Avenue. Morgane proposait et accompagnait les participants à recréer des pots à crayons, des dessous de tables ou encore des trousses.

Nous tenions aussi à remercier les participants de l’upcycling drink de mercredi soir, c’est toujours aussi sympa de pouvoir vous faire rencontrer entre designers et “adeptes” de l’upcycling et d’échanger avec vous sur le sujet.

Morgane Bel animant un atelier upcycling avec Wiithaa

Une main qui découpe au ciseau un bout de tissus

Trois participants à un atelier upcycling de Wiithaa

Atelier upcycling sous le soleil dans la rue

Atelier dans la rue

Upcycling workshop in the street

Vitrine upcycling

Histoires du nid

Startup en vitrine, le programme de Wiithaa 0

À partir de lundi, au 243 rue St Martin à Paris dans les bureaux de Bureaux à Partager, Wiithaa mettra de nouveau en avant l’upcycling pendant 5 jours. Au programme, expo, workshop et démonstrations seront proposés au plus grand nombre. Dans le cadre du concours Startup en vitrine, l’idée est d’animer la boutique et d’expliquer l’intérêt de l’upcycling aussi bien pour les particuliers que les entreprises et collectivités.

Pour marquer le coup, nous vous invitons tous le mercredi soir de 18 à 20h pour un nouvel Upcycling’Drink, ce sera l’occasion de rencontrer designers et amateurs d’upcycling.

Le programme chez Bureaux à Partager du 23 au 27 septembre

Nounours empallé
Histoires du nid

Upcycling, notre festival d’upcycling en vidéo 3

Upcycling, état(s) de la matière, c’était il y a un mois déjà, l’occasion de se remémorer en vidéo les différents projets proposés. C’est Nicolas qui vous fait la visite guidée de l’expo et rappelle ce qu’est l’upcycling, pourquoi ces projets ont été réunis dans la Galerie S. Bensimon.

Upcycling – état(s) de la matière / D’Days 2013 à la Galerie S.Bensimon from Wiithaa, the upcycling network on Vimeo.

Wiithaa et l’upcycling grandissent chaque jour grâce à vous, nous essayons de vous tenir au courant des avancés.